Office en alsacien « Personne ne l'utilise, mais on l'a ! »

Evit kaozeal diwar zanvezioù all a-bep seurt (lec'hienn An Drouizig, geriaoueg ar stlenneg, h.a.)
Avatar de l’utilisateur
drouizig
Site Admin
Messages : 484
Inscription : mar. nov. 16, 2004 11:45 am
Localisation : Gwened/Sant-Brieg/Pouldreuzig
Contact :

Office en alsacien « Personne ne l'utilise, mais on l'a ! »

Message par drouizig » mar. juil. 18, 2006 11:03 am

[A-berzh Huguette Dreikaus, journaliste au DNA]

Chronique / Humeur
Microsaft et le mulot

Dans sa croisade planétaire contre les injustices de la vie, Bill Gates veut sauver les malades, les analphabètes et les Alsaciens. L'informatique s'initie au dialecte. Désormais on dira «e schaarmüüs» pour le mulot, «clique» se dira «drick druff» et «favoris, «d'chouchous».

Si vous surfez, vous connaissez Microsoft. Microsoft nous a appris à abolir les dépenses. Sur les PC, on peut voir la télé sans acheter de télé, écouter la radio sans acheter de radio, téléphoner sans abonnement au téléphone.
Der Bill Gates, ce Bill Gates, il n'a pas fini de nous étonner! Il nous laisse du beurre dans les épinards à la fin du mois et fait rêver les cancres à une réussite à milliards sans avoir récolté les lauriers de l'école. Il est le rédempteur des sans grade. Et ce n'est pas tout: Mr Gates pense aussi aux Alsaciens !
La technologie dont il nous abreuve doit pourvoir s'exprimer dans la langue du Hans im Schnokeloch et du président Goetschy réunis. De Bill un siner ganz Microsaftlaade selle elsassich ware !!! un es isch gueti War dee saftwar !
Les cerveaux bi, voire trilingues, sont en ébullition. L'enjeu est si énorme qu'on a fait descendre le «Matzen Original» de son onzième ciel de l'Esplanade pour surveiller les néologismes qui ne manqueront pas.
Sacré «unser landel», qui n'a toujours pas de mot plus élaboré que «Böbber» pour désigner l'infinie variété des deux-roues à moteur, ni d'autre expression que «Turbo injection» pour les voitures des Gagges!

D'Hirner ware gschlüdert !

Le «Brain Storming» est en route. D'Hirner ware gschlüdert. Tous ceux qui savent dire «verdeggel» et «mach langsam, s'isch e tango» sont sur les rangs.
Qui possède un mot en possède cent ! Ich hab hundert Werter uff elsassich: 99 oui un einer «j'sais pas».
On va surfer, mer ware schlangle, on va se mettre en chasse avec les moteurs de recherche, Google un yahoo sin d'Spuerhund vom Netz.
Apprenons les rudiments: «il faut un ordinateur» = «muesch e computer hann». Fichier, «schafflischt ». Insérer dezwischeflicke , copier abseife, coller aanbabbe, supprimer eweg mit!. Précédent «ruckwärts». Suivant «vorwärts. Recherche, «sueche». Outlook, nussgucker, courriel, computer-brief, tranférer iemes andersch niwer schaffe...
Demain on aura des ordinateurs rien que pour nous -mais pas pour longtemps.
Les francophones de notre petite région diront «ce n'est pas normal, nous on ne comprend pas l'alsacien». Paris dira «on doit déjà gérer 400 fromages, les Alsaciens ne vont pas ramener leur Munster». On parlera de l'intégrité nationale et le Microsaft sera confiné aux séances ésotériques de l'Institut de dialectologie. Et l'on dira ce qu'on dit du combiné-batteur-mixeur acheté à la foire: « mer hann ne ierigs in ere Laad, awer mer hann einer».
Personne ne l'utilise, mais on l'a !

H. D.

A nos lecteurs. - La chronique d'Huguette Dreikaus s'interrompt durant l'été. Elle reprendra dans ces colonnes le jeudi 7 septembre.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité